{Texte} Tenir encore un peu

Les grains de sable dans les pages du livre, je les laisse, lève le nez et me grise du vent, du ciel, de ses lumières grises, du sel et de la rumeur des vagues cotentines. Elles roulent inlassablement, accomplissent leur simple destin de déferlantes, tempêtent et grondent, écument puis, fatiguées viennent mourir tendrement sur l’estran. Je ferme les yeux, respire l’odeur des brassées d’oyats que … Continuer de lire {Texte} Tenir encore un peu