{Texte} La Cabane #8

Levée 9h30. Trop tôt pour un samedi. Pas passé de vendredi soir seule depuis six mois. La maison vide sans enfant. Les Lego épars sur la table du salon, abandonnés en pleine histoire de princesse et de dragons. Manque un truc. Des petits pieds qui rechignent à monter se coucher, des petits doigts serrés sur ma nuque, des « t’es belle maman ». Une soupe dans le … Continuer de lire {Texte} La Cabane #8

{Texte} L’Evidence

C’est fragile ici, très fragile… Ça ressemble à l’enfance, aux tournois, saucisses-frites à La Glacerie, à l’ennemi en noir, aux grandes bringues plantées dans la raquette, jambes interminables, bras qui barrent tout, queues de cheval-tresses, pas de jugeote pas assez, encore moins de célérité ; ça ressemble aux chutes sur le bitume, le goudron qui râpe la peau des genoux dans une brûlure, à mes jambes … Continuer de lire {Texte} L’Evidence

{Texte} La salle de sport

Cet article participe au rendez-vous mensuel « Mots éparpillés » de Margarida Llabres et Florence Gindre, projet inspiré par « Mots sauvages » de Cécile Benoist. Est-ce ce regard croisé qui l’a marqué ? Un de ces regards clairs qui traverse de part en part, pénètre l’être pour y rester. Est-ce à cause de ce regard posé dans ses yeux à lui, à peine quoi une demie seconde, qu’il a … Continuer de lire {Texte} La salle de sport

{Texte} Le Coureur

Sous l’allée de marronniers, un tapis de feuilles par endroit craquantes comme humides, se déroulait devant moi, dans un camaïeu chaleureux d’orange et de jaunes envoûtants. Je courais-là, seul, chaque matin au réveil du monde, témoin au fil de mes semaines des plus belles aurores, de l’empreinte des saisons sur ces êtres aujourd’hui dénudés. Ce dimanche, le jour se montrait paresseux, et c’est dans une … Continuer de lire {Texte} Le Coureur