{Texte} La Tête en bas

Me voici donc la tête en bas dans une femme. Les sons de l’extérieur me parviennent en pâtée pour chat. Chat. Je ne sais pas à quoi ressemble cet être vivant. Je sais qu’elle se sent dégoûtée par l’odeur de sa nourriture lorsqu’elle se plie péniblement en deux pour la lui servir. Elle vacille sur ses jambes parce que le chat excité à l’idée de … Continuer de lire {Texte} La Tête en bas

{Texte} Écrire un poème

Écrire un poème qui peine à émerger, ces matins d’hiver frisquets où la couette douillette et chaude est une tentation trop délicieuse. Écrire un poème qui bougonne les yeux clos, et retarde la sonnerie du réveil de cinq minutes en cinq minutes depuis 6h30. Écrire un poème du pied gauche, un poème qui s’enroule de lainages, superpose les couches; un poème qui se frotte les … Continuer de lire {Texte} Écrire un poème

{Texte} Nous sommes fortes

Dents très blanches. Un mois à les brosser matin, midi et soir. Bain de bouche et fil dentaire ça paye, « vous ne pourrez plus vous en passer » qu’il disait. Reflet dans le miroir. Matin sans. Sans entrain, sans vie. Pourtant le bonheur est là, en face de moi. Moi. « A mon tour de te souhaiter une année lumineuse. Mon petit doigt me dit qu’elle démarre … Continuer de lire {Texte} Nous sommes fortes

{Texte} Contre-Nature

Sur ton départ, la porte s’est refermée et ta petite main bat l’air derrière la vitre de cette voiture noire qui te porte loin, loin de moi, loin de nous. Ma gorge, mon cœur sont verrouillés, serrés, je ravale mes larmes; ne pas pleurer devant toi, surtout pas, car tes douces joues mouillées c’est déjà bien assez; tu pars et j’ai déjà le vide, le … Continuer de lire {Texte} Contre-Nature

{Texte} Tenir encore un peu

Les grains de sable dans les pages du livre, je les laisse, lève le nez et me grise du vent, du ciel, de ses lumières grises, du sel et de la rumeur des vagues cotentines. Elles roulent inlassablement, accomplissent leur simple destin de déferlantes, tempêtent et grondent, écument puis, fatiguées viennent mourir tendrement sur l’estran. Je ferme les yeux, respire l’odeur des brassées d’oyats que … Continuer de lire {Texte} Tenir encore un peu

{Texte} Ce genre de chose

Ce dimanche, j’ai voulu partager avec vous, à l’occasion de la sortie du dernier e-book de Karine Géhin, le témoignage d’une jeune femme particulière. Particulière parce qu’elle est mon amie, parce qu’elle est blessée, comme bon nombre d’entre nous et, particulière parce qu’elle m’a demandé d’écrire son histoire. C’est ainsi qu’est né « Ce genre de chose », texte que je vous propose de découvrir dans le … Continuer de lire {Texte} Ce genre de chose

{Texte} 15 jours

Courir après qui, après quoi, tu n’es pas là, 15 jours sans ma pomme-boussole, alors courir et transpirer dans la lourdeur de juillet, courir, expulser la peine, le manque, par chacun des pores de mon corps, oublier surtout, cette moue que tu me fais à chaque séparation, cette moue que tu m’as faite il y a 15 minutes, lorsque l’absence trop présente t’autorise enfin à … Continuer de lire {Texte} 15 jours

{Texte} La Mère petites-boîtes

Elle me ressemble. De grands yeux bleus qui aspirent tout, prêts à conquérir le monde, une force de caractère déjà. Héritage. « Tu te moques toujours de moi ! » se plaint ma mère à table. Mon frère et ma sœur s’y mettent. A bonne école, nous avons la taquinerie facile. Et toujours c’est elle notre gentil bouc émissaire : ça ne loupe pas. Repas de famille … Continuer de lire {Texte} La Mère petites-boîtes

{Texte} Noël Gris

J’ai le Noël gris. J’ai le Noël gris de nous, de l’absence de nous, de juste elle et moi, plus que. J’ai le Noël gris de son petit corps fiévreux contre le mien la nuit, qui ne s’apaise que par la mécanique monotone du métronome de mon cœur en poudre. J’ai le Noël gris, gris de la maladie qui passe de sa peau à ma … Continuer de lire {Texte} Noël Gris

{Texte} Ancrages

Un phare. Toujours le même. Un ancrage. Goury. La pluie, une amie, un refuge, un port, très petit, très petit. Racine. La famille, racines. Un tatouage, un talisman. Sous la peau, une cicatrice en quelque sorte. Un encrage. Une constellation, les voiles, celles que tu as prises. Ma blessure. La lettre N. Bleue. Du bleu myosotis Vergissmeinnicht. Oubliée pourtant. Couleurs passées. Amours lassés. Le N, … Continuer de lire {Texte} Ancrages