{Texte} La Cabane #8

Levée 9h30. Trop tôt pour un samedi. Pas passé de vendredi soir seule depuis six mois. La maison vide sans enfant. Les Lego épars sur la table du salon, abandonnés en pleine histoire de princesse et de dragons. Manque un truc. Des petits pieds qui rechignent à monter se coucher, des petits doigts serrés sur ma nuque, des « t’es belle maman ». Une soupe dans le … Continuer de lire {Texte} La Cabane #8

{Texte} 35

14 la nuit, la respirer, entendre le chant des insectes troublé par les explosions au loin; voir derrière les ramures obscures du grand arbre, accoudée sur le rebord du monde, voir scintiller la lumière chaude et l’espoir, avoir dedans le ventre la foi, reprendre une gorgée de promesses dans le même temps que. Dans le même temps que toi. 15 le sourire, là, enfin. Saint-Laurent, … Continuer de lire {Texte} 35

{Texte} Pour nous

Pour nous qui oublions de boire, de manger, nous qui sommes rappelés à l’ordre par nos corps négligés, déchirés; pour nous les ventres vides, qui réchauffons pourtant nos cœurs morts dans les pots de nutella, paquets de granola échoués au pied du lit, bols de céréales avalés sur l’oreiller, bruits du ventre un moment étouffés; pour nous qui ne trouvons la paix que dans le … Continuer de lire {Texte} Pour nous

{Texte} Les corps qui parlent

Mars, traverser les mois comme on traverse un champ de bataille, des ruines. Survivre comme il est possible de survivre, lorsqu’on n’est plus rien, ni personne, ou juste un corps. Un corps qui s’écroule. Je suis la femme morte dans ce corps-là. Un corps qui lâche, usé, à bout. Un corps malade et douloureux, fiévreux qui crache l’esprit très loin en ricochets. Un corps fou, … Continuer de lire {Texte} Les corps qui parlent