{Texte} Le Mont Saint-Michel

Il dit « je t’ai lu hier et je ne viens pas te dire « tiens bon tu verras », trop facile quand on est loin, à même pas pouvoir mettre la main sur l’épaule… » Il ajoute « on a envie de te dire quelque chose que t’aimerais tu sais, quelque chose qui réussirait à te faire lâcher un sourire de plus, sans effort, toi qui en balances plein … Continuer de lire {Texte} Le Mont Saint-Michel

{Texte} Le Maçon

Je suis maçon. Je monte des murs. Briques ou agglos, truelle et mortier. Des murs, rustiques mais solides, des murs pour cloisonner, protéger. Je les voudrais les plus épais possibles et hauts, très hauts, infranchissables. Les cloisons, c’est mon obsession. Les boîtes aussi. J’ai plusieurs boîtes. Je les choisis d’acier ou de fer pour que rien n’en sorte jamais. Une boîte par tristesse passée. J’y … Continuer de lire {Texte} Le Maçon

{Texte} La Rage de dents

Elle, c’est la dégaine divine, le délice à portée des yeux. Petite robe cintrée sur corps athlétique, ventre plat, hanches parfaitement sculptées, sans le moindre surplus de graisse, rien qui ne déborderait de l’élastique de son tanga de fine dentelle noire. Poitrine galbée dans un corsage sage, peau halée, longs cheveux bruns soyeux et brillants à la Head & Shoulders, vagues méchées comme ces mannequins … Continuer de lire {Texte} La Rage de dents

{Texte} Cicatriser

S’amarrer, masser ses sutures, cicatriser au mieux, perdre ses cheveux, effacer les preuves, tresser la blondeur et manger des lentilles, des cachets roses aussi, patienter. Reprendre du rose au ciel, au sol jonché de pétales de cerisiers, reprendre du rose encore, dans un sourire, dans une pivoine, un café, dans la simplicité, du rose pour recolorer ses joues, guérir, cicatriser. Patienter, attendre d’autres trains dans … Continuer de lire {Texte} Cicatriser

{Texte} Itinérance Paris #1

Tuileries, Louvre, Rivoli. Traîner mes groles sous les hautes façades haussmanniennes baignées de soleil, sur le bitume, sur les pavés, Place des Ternes, marcher tellement marcher, laisser le métro au métro, comme le passé au passé. Les Halles, Notre-Dame, la Grande Mosquée, avancer. Thé à la menthe et loukoum, un autre été remplacera l’été. Paris, tu m’as prise par surprise et j’ai le cœur, le … Continuer de lire {Texte} Itinérance Paris #1

{Texte} Au Café d’Pierrot

Le Café d’Pierrot, on y vient traîner les coudes le long du comptoir en bois. La tête rentrée dans leur col, prise en étau entre leurs grosses mains, des hommes massifs et trapus, rudes et barbus, laissent immobiles, la fumée de leur petit noir, filtrer lentement au travers de leurs narines. Pensifs, absents, ils s’en vont parfois, le café à moitié bu, et jettent quelques … Continuer de lire {Texte} Au Café d’Pierrot

{Texte] Le Verre

Elle fixait cet objet –  un verre – se demandant ce qu’il était vraiment et si elle y trouverait les réponses. Elle avait saisi ce petit verre à pied qu’elle affectionnait tant et qui, esseulé dans son vaisselier, était bien rarement enlevé à son étagère. Les longues soirées de pluie, de spleen, quand la solitude était trop pesante ou la journée passée bien trop mauvaise … Continuer de lire {Texte] Le Verre

{Texte} Les corps qui parlent

Mars, traverser les mois comme on traverse un champ de bataille, des ruines. Survivre comme il est possible de survivre, lorsqu’on n’est plus rien, ni personne, ou juste un corps. Un corps qui s’écroule. Je suis la femme morte dans ce corps-là. Un corps qui lâche, usé, à bout. Un corps malade et douloureux, fiévreux qui crache l’esprit très loin en ricochets. Un corps fou, … Continuer de lire {Texte} Les corps qui parlent

{Texte} Divorce

Un appareil à gaufres, Un ordinateur, Une bibliothèque, Un faitout – celui de ma grand-mère, Une couette, des draps, Un gratin de pommes de terre –  recette de famille, Un chanteur et sa guitare, Mes hortensias, Lens, Lille, Arras, Mes mots devant le Maire, Bayeux, Mon conte de fée, Ma vision de l’amour, Mes plus vertes années, Mon ventre rond puis découpé, Celle qui suit, … Continuer de lire {Texte} Divorce

{Texte} Le Chat

« Ton chat m’a-dore ! » C’est exactement la phrase que la femme balançait à travers l’appartement lorsqu’elle entrait chez l’homme et qu’elle tombait sur son énorme matou noir. Certes, elle venait rarement – la chose devait se produire une fois tous les deux mois quand, excédé, il cédait à la pression qu’elle parvenait à distiller entre eux. Mais chaque soir où elle débarquait cela ne loupait pas : « Ton … Continuer de lire {Texte} Le Chat