{Texte} 35

14 la nuit, la respirer, entendre le chant des insectes troublé par les explosions au loin; voir derrière les ramures obscures du grand arbre, accoudée sur le rebord du monde, voir scintiller la lumière chaude et l’espoir, avoir dedans le ventre la foi, reprendre une gorgée de promesses dans le même temps que. Dans le même temps que toi. 15 le sourire, là, enfin. Saint-Laurent, … Continuer de lire {Texte} 35

{Texte} Ces choses

J’y pense. Je prends une petite boîte de pois sur l’étagère. J’y pense. J’arrête mon geste, laisse quelques secondes à la réflexion puis repose la boîte de conserve à sa place. Pas de pois ce midi. J’ai longtemps tergiversé de la sorte, avec la brique de jus d’orange. Et puis un jour, un dimanche, rien d’autre à boire, les magasins fermés, un invité, la bienséance, … Continuer de lire {Texte} Ces choses

{Texte} La Cabane #7

Il y eût de belles journées de soleil comme autant d’échappées à la mer. Les mains à 10h15 braquant brusquement le véhicule et le corps dans un autre chemin. L’instinct, l’envie et le panneau « La plage ». Suivre tout. Sans se poser de questions. Il y eût de longues marches solitaires, les chevilles dans l’eau, les dunes plantées d’oyats au loin, à distance, la cabane encore … Continuer de lire {Texte} La Cabane #7

{Texte} D’Immatériel

Sur moi , un bonbon goût cerise, un bâton de rouge à lèvres rose, un grand sourire niais. « Apporte quelque chose d’immatériel » Me voici donc les mains vides, au bord de moi-même, le cœur en avant. J’ai dans les jambes de longues marches au bord de l’eau, des mots qui dansent plein la tête, dedans le ventre un grand soleil. Je suis venue à toi … Continuer de lire {Texte} D’Immatériel

{Texte} La Cabane #6

J’ai longtemps marché. Seule. A la rencontre de la mer. Je ne sais faire que cela. Depuis. Je n’avais pas prévu d’écrire. Je ne voulais pas. Pas après. Il me faut. Abandonner. Abandonner la cabane, laisser. L’hiver, le vent, la mer, laisser l’endroit aux éléments, lâcher, tout lâcher. Ne plus t’y attendre. J’ai mal. Ton silence, ta froideur si loin de la tendresse. Celle de … Continuer de lire {Texte} La Cabane #6

[Texte] La Cabane #5

Il a écrit , « désormais, le chant du coucou est perturbé… » et rien d’autre. Nulle explication. Un message. Pour ? Rompre le silence ? « Tu cherches toujours à comprendre tout » lui dirait-il. Alors elle aurait ce sourire un peu étrange, énigmatique, ce sourire, qu’elle fait comme ça, les yeux dans le vague, sans dire mot, ce sourire qu’il aime, même s’il ne le comprend pas. … Continuer de lire [Texte] La Cabane #5