{Texte} Un texte qui soigne

Pour écrire un texte qui soigne, ôter en tout premier lieu, chaussures, chaussettes et, debout, pied-nus, fermer les yeux. Bras le long du corps, prendre une grande inspiration. Expirer. Longuement. Recommencer. Puis une troisième et dernière grande expiration. Se concentrer ensuite sur le bruissement bleu. Celui de votre souffle. Uniquement. Un moment. C’est là que vous devriez la sentir, l’entendre.
La mer. Sa rumeur. Celle des vagues qui étirent leur tulle blanc sur l’estran. Elles vont et viennent, brassent sables et varech, accomplissent leur inexorable déroulement, calmes par moment, ou terriblement bouillonnantes.

Il n’appartient qu’à vous de choisir ce que ce ressac infusera en vous. A l’heure où le soleil tombera sur vos paupières tranquilles, où l’attente aura bien assez duré, vous trouverez peut-être enfin la volonté de n’être que roche contre cyclone. L’émerveillement pourrait bien devenir le nord de votre boussole. Peu importe, ce que la mer pourrait bien ramener à vos pieds, il vous faudra lâcher et continuer à faire ce que vous avez toujours fait. Respirer.

Pour écrire un texte qui soigne, être dans la vie. Dans l’amour, dans la vie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s