{Texte} Messages de raison

« Je suis rentré chez moi.

>Veux-tu que je vienne ?

>Tu sais bien que ce ne serait pas raisonnable.

>Donc ? Tu ne souhaites pas que je vienne ?

>Je suis épuisé et je commence tôt demain.

>Bien. Alors tu me confirmes que tu ne souhaites pas que je vienne ?

>Je vais aller prendre une douche et me mettre au lit.

>… Si c’est ce que tu veux… plutôt que je vienne te voir…

Vingt minutes passent avant que mon téléphone portable ne vibre à nouveau.

>Voilà. Je suis couché.

Je lève alors les yeux au ciel, soupire puis pianote nerveusement sur l’écran de verre une réponse. Faudrait-il plutôt prendre la mesure de l’écho de cet échange avant de laisser les mots s’amalgamer les uns aux autres dans la spontanéité du moment, dans la spontanéité de ces émotions que me traversent là, de part en part ? S’en est bien trop.

>Et ? Tu es fatigué, tu as pris ta douche, tu es couché et tu te donnes encore la peine de m’envoyer ces messages pour le moins… palpitants ? Si tu souhaites me voir, dis-le simplement !

> Tu sais bien que si tu viens, je ne donne pas cher de mes principes. Il suffit que tu entres dans une pièce pour que tout en moi se chavire et je vois bien, ce que tu essaies de faire, je lis en toi comme dans un livre ouvert, tu essaies de m’avoir à l’usure en m’envoyant tous ces messages, tu essaies de faire en sorte d’envahir mes pensées, là d’un coup, que je ne pense plus qu’à toi, à ta bouche et tout ce que tu pourrais faire avec, mais, tu ne m’auras pas, je te le dis, car bien au chaud dans mon lit, je glisse déjà vers le sommeil.

>Fais de beaux rêves alors. Bonne nuit.

>De beaux rêves ? Faire de beaux rêves moi ? J’ai tant de pensées là dans ma tête, des pensées déraisonnables, que ce ne sont guère des rêves que je vais faire cette nuit. Je vais penser à toutes ces choses que j’aimerais faire avec toi, des choses mauvaises, très mauvaises, je vais tourner, tourner entre les draps sans toi, et je t’ai dit qu’il me fallait dormir plutôt ? Me lever demain à 6h ?

>Oui.

Nul autre message ensuite. Je suppose qu’il s’est endormi. Cependant piquée au vif, je ne résiste pas à l’envie de lui asséner un ultime coup.

>Pardonne-moi mais j’ai beaucoup de mal à te suivre. Tu m’envoies ce soir un message pour m’avertir que tu es rentré chez toi. Je te demande alors si tu veux que je vienne, ce à quoi tu t’obstines depuis plus d’une demi-heure, à ne pas répondre clairement oui ou non. Tu m’expliques combien tu aspires plutôt à dormir, toi qui te lèves si tôt demain, et voilà que tu as déjà perdu tout ce temps de sommeil à m’expliquer tout cela, et pire, je crois comprendre qu’il te sera difficile de faire de beaux rêves compte tenu du flot de pensées déraisonnables qui déferle dans ta tête, dont ma bouche et moi semblent les seules responsables. C’est bien cela ? »

Devant le miroir, je frotte mes joues de mes deux mains, inspire longuement puis déboutonne les premiers boutons de mon chemisier quand mon téléphone, posé sur le rebord du lavabo me fait sursauter de sa vibration.

Réponse, trois lettres : Oui.

Ni une, ni deux, je renoue mes boutons, dévale l’escalier, enfile mes bottes, attrape mon blouson, claque la porte, m’engouffre dans ma voiture. Nerveuse, mes joues s’empourprent et je vérifie à chaque feu, le regard inquiet que je croise dans le rétroviseur. Malgré moi, un sourire amusé, envahit irrésistiblement mes lèvres. Je stationne mon véhicule sous un réverbère, réajuste mes cheveux, coupe le contact et referme la portière derrière moi.

Atelier d’écriture, quand le raisonnable bascule.

6 réflexions sur “{Texte} Messages de raison

Répondre à Clq Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s