{Texte} Anniversaire

Sous le tissu, ses petites jambes sont déjà musclées par tant de courses et de danses; elle aime faire tourner sa jupe, la sensation de l’étoffe vaporeuse sur sa peau, une peau dorée, lisse et parfaite qui appelle à la douceur du monde, à la douceur du monde uniquement, à rien qui ne soit rude et fou et mauvais en tous les cas.

Elle remarque encore les tunnels, les châteaux d’eau par la fenêtre de la voiture, sourit mais ne pose plus de questions, même sous les grandes pâles blanches des éoliennes tournoyant dans l’air comme ces moulins de papier accrochés aux guidons des vélos d’enfants, ou piqués dans les jardinières en fleurs.

Elle sait prendre le temps de regarder le ciel du lever du jour magnifique et prometteur jusqu’à l’embrasement rougeoyant du soleil couchant. Elle regarde la nuit, rêve aux étoiles et garde celle qui brille le plus dans sa ligne de mire, pour rêver plus fort encore et tenir le cap d’une longue et belle vie à venir.

Elle voit. Tout. Ou plutôt, elle sait voir comme nous autres ici-bas nous ne savons plus voir. Elle parle aux animaux comme à des amis, considère chaque enfant plus petit comme son frère.  Elle a peur de me perdre soudain lorsque claque la porte de la maison ou esquisse sur sa bouche framboise un sourire, quand souffrante je la laisse se glisser près de moi dans mon lit. Je ne lui avoue pas, mais j’aime dormir avec elle et sentir son corps qui s’apaise contre le mien. J’aime aussi la border et l’embrasser, chaque soir qu’il me soit donné de passer avec elle depuis sa naissance. Je prends, saisis, chacun de ces moments, leur mesure, chaque envolée de ses rires chavirant, je les savoure comme une douceur qu’on laisserait fondre doucement en bouche. Car elle a sept ans aujourd’hui. Ma fille. Et je sais que très vite elle en aura dix, quinze ou vingt et que bientôt nous serons à l’étroit dans mon lit, que je ne la porterai plus en bandoulière, ses petits bras autour de mon cou, ses petits doigts qui me chatouillent le cou, ses jambes autour de ma taille; elle ne sera plus ce bout de fillette qui m’a tenu toutes ces dernières années mais je sais aussi qu’elle, Norah, accomplira tant de belles choses pour ce monde qu’elle a su voir avec le filtre de l’amour.

IMG_20180513_121131_100Sashimi on ne s’oubliera jamais…

 

4 réflexions sur “{Texte} Anniversaire

  1. Tu écris si bien toutes ces émotion, pour nous toutes, qui ne savont pas mettre des mots sur ces petits bonheurs. .
    Ma fille à 27 ans. Elle est loin et me manque. Mais les liens tissés dans l’enfance sont toujours là, intactes. Et pareil avec mes garçons.
    C’est si facile d’aimer inconditionnellement ses enfants.
    C’est vrai, on ne s’habitue jamais à être loin d’eux le jour de leur anniversaire…..

    J'aime

  2. Cela fait du bien de pouvoir renouer avec nos regards d’enfance grâce à ce texte enrichi par la tendresse d’une mère aimante et attentionnée, assez lucide pour laisser sa fille dans l’avenir si proche rompre ce lien si fragile pour vivre sa propre vie. L’écriture nous permet de rentrer dans cet échange si intime sans se sentir impudique.

    J'aime

    1. tant mieux si l’impudeur n’est pas de mise, merci d’avoir lu ma déclaration d’amour, un cri un peu universel de tous les parents pour les enfants du monde … 🙂 bise Jean-François

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s