{Texte} La Cabane #2

IMG_20170430_130541_685

La poussière danse dans l’éclat doré qui perce la fenêtre.
Le chat demeure droit et calme sur le haut du meuble, le museau sur le voilage clair. Il toise le monde et le quartier, prêt à bondir contre la vitre au moindre passage d’oiseau.
Sur la table en bois blond, miettes et paillettes se disputent la part du soleil. La tasse de café posée-là, fume dans la tendresse de ce matin calme. Je bois cette heure d’or. Tout en moi pourtant se consume et se dévore. Il est, à certains instants de la vie, de ces lumières sur la table du petit-déjeuner, qui disent, sois à moi.  De ces lumières qui ne peuvent réunir les cœurs mais qui inexorablement les rappellent l’un à l’autre, amers. J’ai beau prendre le large, chercher mon ancrage, tu restes cet amer qui me ramène à bon port. Il est de ces lumières sur la mer comme sur la lune, qui hurlent retiens-moi. Cette nuit, les constellations pleuraient dans le ciel clair. A l’aube je quittais ma cabane riche d’un trésor qui semble prendre matière, là, dans la poussière dorée. Je déguste mon café et te respire dans le courant d’air. Le chat griffe les rideaux. Je souris. Les chats se prennent pour des dieux, n’est-ce pas ?

Photo les Cabines de Plage de Gouville-sur-Mer dans la Manche

Une réflexion sur “{Texte} La Cabane #2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s