{Texte} La Tortue

1929736_1114353073351_634628_n

De ton jardin au mien
Un goût d’amande dans tes yeux sages
Et nos doigts pris dans le grillage
A l’orée de nos jeunes matins.

J’en ai passé du temps tu sais
Sur la pointe de mes pieds
La soufflante tortue brandie
Se débattant mécontente.

Puis les murs furent franchis
Et la porte de ta chambre béante
Sur ce mikado épars toujours
Contre le bois du plancher lourd.

Et tu as disparu.
Comme on peut quitter la vie.
Autre quartier, autre rue ?
Dans quelle ville ? Et quel pays ?

Oh, mon ami, si tu savais,
La tortue, elle,
Souffle encore…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s