{Chronique} Surprenante Réunion #2

Ile de la Réunion : la nature à contre-pied

Par Claire Larquemain – Photos ©Marie Joubert

En me rendant dans l’Océan Indien, sur l’île de La Réunion, je ne m’attendais à rien, sauf peut-être à me nourrir des quatre éléments, m’imprégner de leur énergie et me ressourcer. Je pensais pouvoir approcher le feu du volcan, embrasser la mer à tout moment, fermer les yeux et goûter un air différent…

Si ici la nature prodigue donne à profusion, elle rappelle à tous qu’elle seule règne maîtresse. Pour preuve : les cyclones, les coulées de lave ou encore (et plus tristement) les attaques de requins. Aussi en faisant ce voyage, j’ai rapidement compris que cette nature toute puissante pouvait très bien me prendre à contre-pied et se jouer de moi, me taquiner… Lors de mon séjour, j’ai pu déceler ses tours, non sans apprécier son ingéniosité… Je vous explique ?

1/ En cherchant le volcan, j’ai trouvé les nuages…  
Ce n’est pas parce que vous décidez un matin de vous rendre dans l’Enclos du Piton de la Fournaise, que ce géant millénaire s’offrira comme ça à vous. Même si à votre réveil le soleil est bien là, rien ne vous certifie que les hauts ne seront pas totalement bouchés par les nuages accrochés aux montagnes. Alors comme moi, vous cacherez votre déception face à l’écran blanc qui s’étale devant vous, vous rebrousserez chemin et vous y retournerez le lendemain avec la même soif de découverte. Et là, vous pourrez peut-être admirer ça :

Piton de la Fournaise ©Marie Joubert
Piton de la Fournaise ©Marie Joubert
Piton de la Fournaise©Marie Joubert
Piton de la Fournaise©Marie Joubert

2/ …j’ai trouvé les champs, la terre cultivée  
L’ascension au Volcan offre paysages variés et contrastés. Tandis qu’autour du volcan tout n’est que terre volcanique, stérile, grise ou parfois rouge, quelques kilomètres plus bas, la campagne verdoyante s’étale sous nos yeux. On peut même croiser quelques vaches en train de paître nonchalamment. Un contraste vraiment étonnant.

©Marie Joubert
©Marie Joubert
©Marie Joubert
©Marie Joubert

3/ En cherchant la terre, j’ai trouvé l’eau  
À Saint-Joseph dans le sud de l’île, après le village de Langevin et par-delà la grande balance à canne à sucre, j’ai suivi la rivière pour m’enfoncer vers la forêt. Sur mon parcours, des fruits sucrés à portée de bouche pendaient des manguiers, des arbres à litchis ou des papayers. Ainsi tout autour de moi, la terre nourricière, omniprésente… C’était sans compter une cascade magnifique, la Cascade Langevin, qui de par sa hauteur me saisit alors sur place. L’eau s’abattait bruyamment en contrebas, me laissant là, bien petite…

Cascades Langevin©Marie Joubert
Cascades Langevin©Marie Joubert

4/ En cherchant l’eau, j’ai trouvé l’air 

Kitesurfeurs à Saint-Pierre ©Marie Joubert
Kitesurfeurs à Saint-Pierre ©Marie Joubert

 5/ Et le feu, je l’ai découvert sur la mer 

La Pointe du Diable ©Marie Joubert
La Pointe du Diable ©Marie Joubert

6/ Quant au 5e élément…  

Photo hommage à François Dourlen. Pont de l'Entre Deux ©Marie Joubert
Photo hommage à François Dourlen ©Marie Joubert

Alors ? Surprenante l’île de La Réunion n’est-ce pas ?

©Marie Joubert
©Marie Joubert
Temple©Marie Joubert
Temple©Marie Joubert
©Marie Joubert
©Marie Joubert

2 réflexions sur “{Chronique} Surprenante Réunion #2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s