L’Homme qui voulait être heureux – Laurent Gounelle : soyons heureux !

Le prêt d’un livre n’est jamais anodin. Le geste j’entends…Pas anodin. Encore moins quand c’est une amie très chère, qui vous connaît très bien. Si on vous tend un livre de Laurent Gounelle, prenez-le sans hésiter car il vous fera du bien, et parce que la personne qui vous le conseille sent que vous en avez besoin, là, à cet instant.

J’ai scruté la 4e de couv avec scepticisme. Genre : ce livre va changer ma vie… Un peu présomptueux non ?

Et puis j’ai ouvert le bouquin, ponctuant ma lecture de « évidemment » « ben oui c’est tout simple » « faudrait juste penser à se l’appliquer »

L’homme qui voulait être heureux ça parle de quoi ?

Ça parle d’un homme, enseignant qui, passant ses vacances à Bali, ne peut repartir sans rencontrer un sage guérisseur. Celui-ci lui fait admettre qu’il n’est pas heureux et un échange fort et constructif entre les deux hommes se met en place. L’homme occidental va « prendre conscience des barrières qu’il se donne et de la manière de s’en libérer ». explique Laurent Gounelle. « A travers cette histoire, je voulais montrer à quel point ce que l’on croît sur soi, sur les autres et sur le monde n’est pas la réalité mais tend à le devenir. « 

L'homme qui voulait être heureux

Alors faut faire quoi pour être heureux ?

Je retiens de ce livre beaucoup d’idées simples, qui me permettent d’apprendre encore un peu plus sur moi, sur ce que je suis, sur mes relations aux autres et sur ce qui m’empêche d’avancer dans la vie. Lire ce livre c’est emprunter un chemin vers le développement personnel. Alors je ne vais pas vous livrer toutes les clefs, mais partager quelques petits préceptes qui peut-être vous feront réfléchir et vous donneront envie de lire Gounelle (moi en tout cas, je vais me trouver ses autres ouvrages).

Les autres nous voient tel que nous nous considérons nous-même : nos comportements reflètent la perception que nous avons de nous-même. Exemple : les plus belles femmes du monde sont persuadées d’être magnifiques sans pour autant être parfaites. Mais comme elles, le monde est convaincu de leur beauté. Aussi quelqu’un qui se considère inintéressant, le sera aux yeux des autres et se montrera ennuyeux.

Ces croyances que nous avons tous, dictent nos vies. Nous y sommes très attachés car elles rendent pour nous, notre monde cohérent. Il est pourtant important d’identifier nos croyances (qui ne sont ni bonnes ni mauvaises) et leurs effets sur nos vies. Car conditionnés par ce que l’on croit (et non par ce qui est vraiment), nous nous empêchons certaines choses et ne sommes pas totalement libres et donc heureux. Plus on se libère de ses croyances et plus on a le choix dans la vie, moins on est victime des événements ou des autres.

Une croyance que j’ai et que beaucoup partagent aussi, c’est ce sentiment de ne pas être capable : de ne pas avoir à sa portée un entretien d’embauche, un projet, une prise de parole en public, la publication d’un livre … Parfois on reste même sur un échec en se disant que cela ne sert à rien de renouveler l’expérience. Je me rend compte que croire cela, c’est se tirer une balle dans le pied. OUI on est capable d’accomplir plein de choses, il faut juste se donner les moyens de le croire… Je suis sûre que vous l’avez déjà expérimenté pas vrai ? On devrait réussir à mettre cette petite idée dans le crâne des plus jeunes à l’école… En tous cas, quand on referme ce livre de Gounelle, on n’a absolument plus le même regard sur le monde. Peut-être a t-on en effet les clefs pour essayer d’être un peu heureux et changer sa vie…

Allez ne croyez plus que vous êtes gros, timide, colérique, méchant, trop mince, fainéant, malchanceux, seul, banal… Hey ! Vous pouvez même encore prendre une bonne résolution ! 🙂 SOYONS HEUREUX !

7 réflexions sur “L’Homme qui voulait être heureux – Laurent Gounelle : soyons heureux !

      1. Du meme auteur juste avant j’ai lu « le jour où jai appris a vivre », jai moins aimé, mais j’avais apprécié ces discussions avec sa tante. Il y avais plusieurs petirs scenarios en jeu qui obligeais a patienter pour connaître la suite en lisant en parallèle , même si les personnages faisaient partie de l’ambiance de l’histoire …
        Je pourrais dire comment j’ai fait pour lire deux livres de cet auteur, il y en a tellement dautres que jaurais pu croiser …

        J'aime

  1. Je n’ai jamais eu l’occasion de lire Laurent Gounelle. La couverture m’a fait de l’œil plusieurs fois, mais j’ai résisté. Après cette chronique, je me dis « pourquoi pas », dans tous les cas, c’est un livre qui fait du bien, non?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s