Quand l’Iphone inspire un photographe : François Dourlen

Il y a des gens qui ont, comme on dit, de l’or entre les mains. On ne sait pas pourquoi au juste, ni pourquoi eux d’ailleurs, mais c’est comme ça. Ils sont doués. C’est le cas de François Dourlen, que vous n’avez pas pu rater sur la toile en 2013, tant sa créativité a pu faire le tour du web. Blogs ou presse, tous ont relayé les photos originales de ce bas-normand, et ce dans toutes les langues possibles : en chinois comme en cyrillique. Son idée ? Revisiter la réalité avec son Iphone. Sa méthode ? Charger une photo sur l’écran de son portable, la braquer sur un décor pour qu’elle réécrive la perception qu’on en a, puis, photographier l’ensemble avec un reflex.

Quand l’Iphone inspire un photographe

C’est ainsi qu’en mars 2013, François Dourlen post sur Facebook« pour le fun », une prise de vue d’une statue équestre de Napoléon – que l’on peut voir à Cherbourg – en remplaçant la dite sculpture par un adorable petit poney rose, affiché sur son téléphone. Ainsi naquit son désormais célèbre « petit Neypo Léon ».« J’imagine toujours des trucs débiles quand je marche dans la rue ou ailleurs », explique François comme pour se justifier. Qui aurait cru que cette drôle d’idée lui vaudrait aujourd’hui d’avoir plus de 23 000 fans sur sa page Facebook ?

Moi-même lorsque je décide de cliquer sur l’immuable bouton « J’aime », nous sommes alors une soixantaine de personnes à attendre chaque jour ses nouvelles créations. Le monde du web s’enthousiasmant pour le photographe prolifique, les nouveaux fans arrivent alors en masse. Le 19 juillet 2013 en une soirée, 400 personnes nous rejoignent, soit alors près de 6 000 fans au total. De quoi faire tourner la tête de n’importe qui. Mais François Dourlen lui, continue à assurer son poste d’enseignant comme si rien n’avait changé dans sa vie. En Novembre 2013, entre deux photos, il nous interpelle : « Voilà, vous êtes 11 000 à suivre un mec qui prend son téléphone en photo. Je ne vous félicite pas… ». S’en suivent pour ce jeune homme modeste et plein d’humour, une exposition à Paris, un passage sur Canal+, quelques contrats commerciaux et même un article dans le New York Daily News !

Pourquoi un tel engouement ?

Sans aucun doute parce que François Dourlen, c’est le type accessible et sympa qu’on pourrait tous avoir dans notre bande de potes. C’est un type attachant qui a eu une idée simple, mais une idée de génie. Il a su faire d’un smartphone, un objet par définition froid – car fait de plastique et de composants, et parfois trop envahissant –  un formidable outil artistique, capable de faire rêver et rire celui qui ose mettre le pied dans sa réalité revisitée.

Et après le buzz ?

Initialement passionné de musique, François Dourlen a annoncé à ces fans il y a quelques jours, vouloir consacrer moins de temps à la photo pour s’associer à l’artiste prometteuse Léa Solex dans un nouveau projet musical. Une série de concerts avec la chanteuse est en cours de programmation. Alors ?  Quand je vous disais que certains ont de l’or dans les mains … Vous me croyez ?

François Dourlen, quand l'iphone inspire un photographe
©François Dourlen

 

Une réflexion sur “Quand l’Iphone inspire un photographe : François Dourlen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s